Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tariq Ashraf
  • Quelques bons mots, un peu d'humour (Anglais), beaucoup de Business (Une deuxième religion), des TMT... somme toute, le regard d'un simple Citoyen (Au sens de la Grèce antique) sur notre société.

         logo about-me

View Tariq Ashraf's profile on LinkedIn


Follow TariqAshraf on Twitter

Pages

18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 01:23

… ce n'était pas un jeudi noir mais c'est un jour que les actionnaires de Yahoo! ne vont pas oublier de si tôt.

Pour commencer, la direction de Yahoo! a annoncé que d'accord, il n'y aurait point.

Puis Microsoft a subi une baisse du prix de son action d'environ $2,63, soit quasiment 10% en une séance.

La conséquence a été la descente aux enfers de l'action Yahoo! - A plus de $10 en dessous de la dernière offre de Microsoft…-  est que désormais Yahoo! n'a plus aucun ami à Wall Street. Les 'petits gremlins avides'  (Greed Gremlins) tels que Carl Icahn vont se déchainer sur la pauvre société internet et n'ont qu'une envie, avoir la tète de Jerry Yang.

(Ceci correspond respectivement aux Annonces numéro 3, 4 et 5  de mon article précédent sur Yahoo! datant du 5 mai 2008 'The Market giveth and the Market taketh away' )

Et encore, ce n'est qu'un des nombreux maux de Yahoo!, l'exode des cadres dirigeants continue (Annonce numéro 6 de mon précédent article sur Yahoo!): Usama Fayyad  le Chief Data Officer de Yahoo!,  Jeff Weiner, VP réseau, Jeremy Zawodny… ce qui indique bien que dans sa course folle pour se sauver ainsi que sauver sa société, le capitaine a perdu le soutien de ses officiers. Apparemment le recrutement serait concomitamment gelé.

(http://www.alleyinsider.com/2008/6/source_yahoo_in_hiring_freeze_starting_july_yhoo_)


Yahoo! a annoncé que la société allait utiliser la technologie Google pour sa recherche et sa publicité contextuelle.

Cet accord  va permettre de générer un CA supplémentaire (selon le consensus des analystes) d'environ $800 millions et entre $250 et $450 millions en Cash Flow opérationnel pendant la première année (A titre de comparaison un accord du même genre entre Google et MySpace a été signé en 2007 pour environ $900 millions, et ce pour une durée de 3 ans)

Je pense que c'est une erreur majeure, une erreur stratégique (Annonce Numéro 2) pour une société qui a perdu le cap il y a 3 ans avec Terry Semel son PDG de l'époque.

Pourquoi?

Essayons d'imager le propos: cela correspond à la situation d'un Chrysler demandant -gentiment- à Toyota de leur vendre leurs moteurs, pour toutes les voitures Chrysler sortant des usines…

J'avoue que  je suis tombé de ma chaise, à la lecture du blog de Google:

"Toyota sells its hybrid technology to General Motors, even though they are the number one and number two car manufacturers globally. Canon provides laser printer engines for HP, despite also competing in the broader laser printer market."

Je me demande si nos amis de Google ont observé la performance de GM dernièrement? Ou leurs ventes de voitures hybrides par rapport aux ventes totales sur ce segment de marché?

Avec cet accord, Yahoo! a publiquement admis que Google est bien meilleur qu'eux  quand il s'agit de recherche sur Internet et de publicité contextuelle.

A ceci s'ajoute le fait que le Département américain de la Justice (DoJ) va regarder tout cela de près: l'accord ne porte que sur les USA et le Canada, ceci étant évidemment lié au fait que cet accord ne passera jamais auprès de la Direction de la Concurrence de la Commission Européenne.


Ca va passer...

Yahoo! Pourra utiliser la technologie de Google en complément de la sienne:  et ce sans contraintes de minimum ou de maximum d'occurrences d'utilisation…

Cet accord non exclusif permet théoriquement à Yahoo! d'avoir des accords de même type avec d'autres sociétés… du moins c'est l'affirmation de Google.

C'est prendre les gens et le DoJ en particulier pour des imbéciles: même si Yahoo! signait des accords avec d'autres sociétés, c'est Google qui remporterait la mise.

Si l'on regarde la performance passée du moteur de recherche, on doit admettre qu'en termes techniques, son moteur de recherche et que sa plateforme de publicité ciblées sont les meilleurs et qu'en termes business les annonceurs ne jurent que par Google, un cercle vertueux difficile à briser.

Le DoJ va passer cet accord au peigne fin, au tamis puis aux rayons X, ce qui va faire peser une épée de Damoclès au dessus de Yahoo!, d'ailleurs même si le deal ne se fait pas, Google aura gagné en figeant le business de Yahoo! pendant un moment.

On peut aussi se dire que cela donne du temps à Google, car techniquement si le DoJ rentre dans une phase d'enquête approfondie (de 3 mois) Microsoft, Carl Icahn, et les autres actionnaires sont bloqués (en termes juridiques et boursiers) jusqu'au terme de cette période.

Le plus triste c'est que Yahoo! a été une grande société avec une offre de qualité, avec un fondateur -Jerry Yang- qui était non pas adulé, mais adoré de tous. Mais il a jeté son vaisseau contre les récifs… en termes techniques cela s'appelle du 'sabotage' ou plus précisément du 'sabordage' .


Wishing for the Best...

La meilleure solution pour Yahoo! ? Que quelqu'un veuille l'acheter… News Corp, AT&T, eBay,  AOL ou pourquoi pas Microsoft

Si rachat il y a cela sera à un prix inférieur à la dernière offre de Microsoft (Annonce numéro 7)

En Août aura lieu l'assemblée générale, le raider Carl Icahn ('And I will!') va essayer d'envoyer le premier taïwanais dans l'espace (Jerry Yang), il sera aidé de moult investisseurs institutionnels et particuliers, ils ont un ennemi commun: M. Yang, qui a fait beaucoup pour couler la société avec ses maladresses… il a juste oublié que cette société n'est pas que la sienne.

Plusieurs scénarios sont possibles, un statut quo, l'équipe dirigeant reste en place, une mise en orbite lunaire pour Jerry, ou un compromis…


Mais il ne faut pas oublier que Microsoft a besoin de Yahoo! et veut s'en emparer:

A $33 l'action, Steve Ballmer proposait 50% en cash soit $ 23 milliards en monnaie sonnante et trébuchante.

-  S'il revient à son offre initiale de $31 mais en proposant 2/3 en cash, son action ne reculerait que peu et

    cela constituerait une très grande tentation pour les actionnaires de Yahoo!


Quoi qu'il arrive, Jerry Y. et le conseil d'administration sont sous pression…

 

Voyage en Italie


Et sous la pression il peut arriver qu'on change d'avis… voire que l'on fasse pénitence.

 

Canossa est une commune italienne dans la province de Reggio d'Émilie en Émilie-Romagne.

Le nom provient du château de la Comtesse Mathilde de Toscane.

Ce nom  fait  écho à un évènement historique se rapportant à la querelle des investitures, querelle qui opposa les empereurs d'Allemagne (puis les rois de France) à la papauté dans la désignation des évêques:

 

En 1076, l'empereur d'Allemagne Henri IV ayant fait destituer le pape Grégoire VII dans un concile d'évêques qu'il avait nommé, le pape excommunia l'empereur, déliant ainsi ses sujets de tout serment d'obéissance.

Les pourparlers ayant échoués, l'empereur se résolut à aller voir le pape lui-même: ll apprit ainsi que le pape était en villégiature à Canossa.

 

Franchissant les Alpes en plein hiver, il arriva aux pieds de la ville de Canossa le 25 janvier 1077.

 

L'apprenant, le pape fit fermer les portes de la ville.

 

La légende veut qu’Henri IV, sa femme et ses enfants, en chemise de bure, durent attendre, les pieds dans la neige, que le pape change d'avis, ce qu'il fit le 28 janvier.

 

Le recevant, le pape ne pouvait faire moins que de lever l'excommunication de l'empereur.

 

L'expression "aller à Canossa" est depuis utilisée pour évoquer un lieu ou une occasion de soumission, de pénitence ou d'humiliation devant son ennemi...

Partager cet article

Repost 0
Published by Tariq Ashraf - dans Internet
commenter cet article

commentaires